Home Sport Pas de surprise dans la sélection Coupe du monde des Red Lions : « Ce groupe spécial veut aussi remporter un deuxième titre en Coupe du monde »

Pas de surprise dans la sélection Coupe du monde des Red Lions : « Ce groupe spécial veut aussi remporter un deuxième titre en Coupe du monde »

by Amabella Bourget
Pas de surprise dans la sélection Coupe du monde des Red Lions : "Ce groupe spécial veut aussi remporter un deuxième titre en Coupe du monde"

Pas de surprise dans la sélection Coupe du monde des Red Lions : « Ce groupe spécial veut aussi remporter un deuxième titre en Coupe du monde »

Ce sont les vétérans qui ont accumulé le succès au hockey au cours des dernières années qui viseront un deuxième titre consécutif aux Championnats du monde en Inde le mois prochain. Sur les 18 joueurs sélectionnés par l’entraîneur national Michel van den Heuvel, seul Tanguy Cosyns a raté les matchs de l’an dernier à Tokyo. Cependant, l’attaquant Cosyns n’est pas un nouveau venu. Il était à la Coupe du monde 2014 et aux Jeux de 2016. Manu Stockbroekx est le principal décrocheur. Stockbroekx, qui avait dû quitter le groupe blessé après le deuxième match de la précédente Coupe du monde, a subi une grave commotion cérébrale en avril dernier et n’a pas atteint le même niveau élevé depuis, selon Van den Heuvel.

Il n’est pas surprenant que Van den Heuvel, comme son prédécesseur Shane McLeod, s’appuie sur des valeurs établies. « C’est un groupe spécial », a déclaré le Néerlandais. « Ces gars essaient toujours de s’améliorer. Il n’est pas question de se reposer sur ses lauriers. John-John Dohmen, 34 ans, déborde toujours d’enthousiasme pour l’entraînement. Ce sont toujours les meilleurs joueurs de hockey du pays. Ces gars jouent ensemble depuis si longtemps qu’ils se retrouvent les yeux bandés sur le terrain de hockey. Notre revendication est claire : nous voulons ramener la Coupe du monde à Bruxelles.

Deux réserves ont été désignées comme réserves : Thibeau Stockbroekx et Maxime Van Oost. Le jeune gardien de hockey aimerait remplacer les valeurs établies, mais il doit encore être patient. En août 2023, les Championnats d’Europe auront lieu à Mönchengladbach et un an plus tard les jeux à Paris. Le grand exode de cette génération dorée de joueurs de hockey sur glace ne devrait intervenir qu’après Paris 2024.

Adam Commens, directeur technique de la Fédération belge de hockey sur glace, est convaincu que notre pays restera au sommet de l’équipe mondiale de hockey sur glace après les jeux de Paris. « Les fondations sont là pour être sur le podium à chaque tournoi majeur pour les années à venir », a déclaré l’Australien. « L’année dernière, huit jeunes joueurs ont goûté aux matchs de la Pro League et se sont entraînés avec les Red Lions. Ils seront prêts à assumer leurs modèles. De plus, nous avons aussi la « Development Squad », qui a beaucoup de talent. La Belgique est un petit pays avec une compétition interclubs de grande qualité. Ce sont de grands atouts. C’est facile de s’entraîner ensemble et le hockey peut être joué au plus haut niveau chaque semaine dans la ligue.

L’équipe pour la Coupe du monde en Inde :

Gardien de but: Vincent Vanasch et Loïc Van Doren

Défenseur: Arthur Van Doren, Gauthier Boccard, Alexander Hendrickx, Arthur De Sloover et Loïck Luypaert

Milieu de terrain : John-John Dohmen, Félix Denayer, Simon Gougnard, Antoine Kina et Victor Wegnez

Attaquant: Florent Van Aubel, Sébastien Dockier, Cédric Charlier, Nicolas de Kerpel, Tom Boon et Tanguy Cosyns

Réservations: Thibeau Stockbroekx et Maxime Van Oost

Programme de la phase de groupes :

14 janvier : Belgique vs Corée du Sud à Bhubaneswar

17 janvier Belgique vs Allemagne à Bhubaneswar

20 janvier : Belgique vs Japon à Rourkela

Related Articles

Leave a Comment