Home Sport « Pas d’affiches évidentes mais des duels pour le plaisir du public »: les Yellow Tigers affrontent une phase de groupes difficile pour l’Euro 2023 en Belgique

« Pas d’affiches évidentes mais des duels pour le plaisir du public »: les Yellow Tigers affrontent une phase de groupes difficile pour l’Euro 2023 en Belgique

by Amabella Bourget
"Pas d'affiches évidentes mais des duels pour le plaisir du public": les Yellow Tigers affrontent une phase de groupes difficile pour l'Euro 2023 en Belgique

« Pas d’affiches évidentes mais des duels pour le plaisir du public »: les Yellow Tigers affrontent une phase de groupes difficile pour l’Euro 2023 en Belgique

VOLLEYBALL Lady Fortuna n’a offert aucun cadeau aux Tigres jaunes lors du tirage au sort d’aujourd’hui : si l’équipe nationale de volley-ball veut réaliser ses ambitions aux Championnats d’Europe 2023 dans son propre pays, elle peut jouer contre des pays comme la championne du monde, la Serbie. « Ce ne sont pas des affiches évidentes, mais des affiches que le public peut apprécier », explique l’entraîneur national Gert Vande Broek.

Les Tigres jaunes deviennent peu à peu des clients réguliers d’un championnat d’Europe de volleyball : en 2023, ils y seront pour la sixième fois consécutive – exactement dix ans après avoir remporté le bronze historique à Berlin. Plus personne de cette génération ne court, mais le groupe actuel d’internationaux n’est certainement pas inférieur. En septembre, ils ont terminé neuvièmes aux Championnats du monde aux Pays-Bas, leur meilleur record de tous les temps. Les Belges se sont également hissés à la 12e place du classement mondial : là aussi, c’est du jamais vu.

Devis

L’objectif est d’atteindre les quarts de finale. Je ne vais pas ajuster ça maintenant à cause d’un tirage difficile.

Entraîneur national Gert Vande Broek

C’est ainsi que les Tigres jaunes se rendront dans un an aux Championnats d’Europe dans leur propre pays avec l’ambition nécessaire : Gand est la ville hôte de la phase de groupes, après c’est au tour de Bruxelles. Le tirage au sort a eu lieu ce soir au majestueux Palazzo Reale de Naples. Lorsque le premier pays est sorti du tambour, il a été englouti immédiatement : la Serbie. Le numéro un mondial. Champion du Monde 2018 et 2022. Champion d’Europe 2019, 2017 et 2011. Vice Champion Olympique 2016 et bon pour le bronze à Tokyo. Aire de jeux de la meilleure attaquante Tijana Boskovic et de la passeuse Bojana Drca.

Les chuchotements entre les patrons de l’association dans la salle ont augmenté lorsque la Pologne est également sortie. De tous les papiers du troisième pot, c’était le pire – après tout, la Pologne a terminé septième lors de la dernière Coupe du monde et dixième au classement FIVB. C’est un pays avec une riche tradition de volleyball, voir des médailles d’or aux Championnats d’Europe en 2003 et 2005. Les trois autres pays – l’Ukraine (FIVB 24), la Slovénie (FIVB 25) et la Hongrie (FIVB 38) – doivent affronter les Tigres de front. . Ils commencent le 15 août.

© BELGA

« Les Championnats d’Europe en Belgique devraient être un festival », a déclaré l’entraîneur national Gert Vande Broek. « Je suis donc satisfait du tirage au sort. Ce ne sont pas des affiches évidentes, mais ce sont des affiches dont le public peut profiter. La Serbie est l’équipe la plus forte du monde, cela ne se discute pas, mais nous avons remporté les trois derniers internationaux contre la Pologne. Avec le soutien du public, nous devrions pouvoir recommencer. Nous avons prouvé plus d’une fois que nous jouons mieux à domicile qu’à l’extérieur. »

La Belgique devrait rivaliser avec la Pologne pour la deuxième place, leur donnant une meilleure position de départ pour les huitièmes de finale. Parce que les numéros un et deux de chaque groupe se croisent avec les numéros trois et quatre d’un autre groupe. Si les Belges font leur travail – et ne perdent pas de points contre les équipes « plus faibles » – ils peuvent éviter la Turquie et l’Allemagne en huitièmes de finale. Vande Broek : « L’objectif est d’atteindre les quarts de finale. Je ne vais pas ajuster ça maintenant à cause d’un tirage difficile.

© BELGA

nuage sombre

Pendant ce temps, un nuage sombre plane toujours sur les Tigres jaunes : il reste à voir jusqu’à ce que le rapport du procureur de Volley Vlaanderen sur Gert Vande Broek, qui a été accusé de comportement psychologiquement abusif par d’anciens joueurs il y a un an, soit disponible. Il y aura peut-être des nouvelles sur ce dossier et des éclaircissements sur le sort de l’entraîneur national en décembre – restera-t-il ou non ? Kaja Grobelna attendra également. L’inverse n’était pas possible lors de la dernière Coupe du monde, mais les Tigres, qui dépendent fortement de Britt Herbots, peuvent utiliser leur puissance offensive. « Nous allons essayer de participer au Championnat d’Europe avec l’équipe la plus forte possible et cela veut tout dire », conclut Vande Broek. « Et c’est aussi une discussion comme en politique : il faut le faire sous le radar. »

Le tirage au sort du Championnat d’Europe masculin a également été effectué ce soir à Naples et les Red Dragons sont également confrontés à un défi de taille. Les Belges, numéro 15 mondiaux, ont été placés dans un groupe avec l’Italie, pays hôte, vice-champion du monde et champion du monde 2022. Leur autre adversaire est la Serbie (FIVB 5), qui a récemment terminé 9e aux Championnats du monde – les Dragons n’ont pas réussi à se qualifier. L’Allemagne (FIVB 8), la Suisse (FIVB 20) et l’Estonie (FIVB 24) font également partie du groupe.

HOMMES

Groupe A (en Italie) : Italie, Suisse, Serbie, Allemagne, BelgiqueEstonie.
Groupe B (en Bulgarie) : Bulgarie, Finlande, Slovénie, Ukraine, Croatie, Espagne.
Groupe C (en Macédoine du Nord) : Macédoine du Nord, Monténégro, Pologne, Pays-Bas, République tchèque, Danemark.
Groupe D (en Israël) : Israël, Roumanie, France, Turquie, Portugal, Grèce.

FEMMES

Poule A (en Belgique) : BelgiqueSlovénie, Serbie, Pologne, Ukraine, Hongrie.
Groupe B (en Italie) : Italie, Roumanie, Bulgarie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Suisse.
Groupe C (en Allemagne) : Allemagne, Azerbaïdjan, Turquie, République tchèque, Suède, Grèce.
Groupe D (en Estonie) : Estonie, Finlande, Pays-Bas, France, Slovaquie, Espagne.

© BELGA

Connectez-vous ou créez un compte et ne ratez aucune star.

Oui, je veux un accès gratuit et illimité

Related Articles

Leave a Comment