Home Actu L’épouse et la fille de la cheville ouvrière présumée du scandale de corruption du Parlement européen ne doivent pas être remises à la Belgique

L’épouse et la fille de la cheville ouvrière présumée du scandale de corruption du Parlement européen ne doivent pas être remises à la Belgique

by Fantina Mouet
L'épouse et la fille de la cheville ouvrière présumée du scandale de corruption du Parlement européen ne doivent pas être remises à la Belgique

L’épouse et la fille de la cheville ouvrière présumée du scandale de corruption du Parlement européen ne doivent pas être remises à la Belgique

Jetée Antonio Panzeri. — © OEB-EFE

Dans le scandale de corruption au Parlement européen, l’Italie ne doit pas extrader vers la Belgique l’épouse et la fille du présumé personnage clé du scandale, Antonio Panzeri. C’est ce qu’ont affirmé les avocats des deux femmes, selon les médias italiens.

gjsSource : BELGA

Aujourd’hui à 14h02

Selon les avocats, le parquet fédéral en Belgique n’a pas demandé de remise car Panzeri, ancien membre du Parlement européen, s’est engagé à coopérer pleinement avec les autorités. Il est considéré comme un personnage clé dans le scandale entourant l’influence présumée du Qatar et du Maroc sur les décisions du Parlement européen.

L’Italien aurait servi d’intermédiaire dans l’affaire dans laquelle Eva Kaili, l’ancienne vice-présidente du PE, est également en garde à vue. Les enquêteurs soupçonnent la femme et la fille de Panzeri d’être au courant de ses activités illégales et de soutenir ses plans. Les deux hommes ont été arrêtés en décembre et placés en résidence surveillée. Un tribunal a accepté leur reddition, mais les femmes ont fait appel.

Entre-temps, le conseiller fiscal de Panzeri a également été arrêté. Avec la fille, une avocate, elle se serait occupée du blanchiment d’argent des pots-de-vin.

Related Articles

Leave a Comment